Les fruits et légumes de mars

Mars ouvre la porte des belles journées de printemps. Encore quelques jours d’hiver avant cette belle saison. Si le plaisir de cuisiner se fait ressentir, profiter de ce mois de mars pour classer vos recettes.

Pour se réchauffer pendant les giboulées, de bons plats chauds seront parfaits, et lorsque le soleil sera présent, les premières salades feront plaisir.

Profitez des bons fruits et légumes de saison pour obtenir les meilleures fibres et vitamines au meilleur prix. C’est le principe de manger principalement ce que la nature nous propose dans le bon timing.


Les légumes

En mars, les plats chauds de l’hiver sont encore d’actualité, mais l’arrivée de quelques artichauts et des radis offre de nombreuses possibilités de mets froids.

Pendant ce mois de mars, vous retrouvez à peu près les mêmes acolytes qu’au mois de février. Chez les frisés, le romanesco laisse la place libre au chou et au brocoli.

Les épinards, le fenouil, les céleris branche ou rave, voient apparaitre à leur côté l’artichaut.

Toujours sur le devant de la scène, les carottes et les panais, les poireaux et les endives, les navets doivent s’écarter pour l’entrée du radis sur les planches.

Comme pour le mois précédent, l’ail et l’oignon garniront vos plats.


Les fruits

En mars, les agrumes résistent avec les oranges et les pamplemousses. Vous pouvez encore retrouver quelques kiwis.

Mais la star c’est la pomme au côté de la poire qui tente de se faire une place au soleil.



Focus sur ...

Voilà quelqu’un que l’on peut retrouver toute l’année. Qu’ils soient cultivés ou sauvages, vous pouvez trouver des champignons avec des goûts variés. En été, leur culture est plus compliquée, mais ils sont tout de même disponibles.

Pour les gens pointilleux, bien qu’il soit classé dans les légumes, le champignon est plutôt un saprophyte. Mais pas besoin de vous faire une thèse, juste vous saurez que ce n’est pas un légume à proprement parlé, mais que nous le classons dans cette catégorie par rapport aux nombreux plats possibles.


De nombreuses variétés.


Les variétés de champignons sont importantes. Citons les principales et les plus connues comme le champignon de Paris. Principalement blanc, retenez que lorsqu’il est plus ouvert, il aura plus de goût. Vous pouvez le manger chaud ou froid ce qui fait que c’est la variété la plus produite dans le monde.

Le pleurote est également célèbre, car il a le goût des sous-bois.

Il ne faut pas oublier le shiitake. De plus en plus présent chez nous, il est bien le second champignon le plus produit dans le monde. Provenant d’Asie, il a une apparence brune. Assez spongieux, vous ne pourrez le manger que cuisiné.


Enfin, il existe de très nombreuses variétés qui font le plaisir des amateurs de champignons. C’est le cas du pied-bleu, l’oreille de Judas, le coprin chevelu, l’agaric à volve et plein d’autres plus ou moins connus.

En France les bassins où les champignons (principalement le champignon de Paris) sont produits sont les Pays-de-Loire, le Centre et le Poitou-Charentes. Il existe aussi de nombreux bassins en Picardie, Basse-Normandie et le Nord-Pas de Calais. Si vous avez bien lu, pas de région parisienne. La France se positionne en troisième position des producteurs européens, très très loin de la Chine qui propose près de la moitié des champignons mondiaux.


Le gaspillage du champignon est important. Toujours ces satanés calibres qui mettent sur la touche de nombreux produits. Les problèmes climatiques aussi détruisent certaines productions. Une grande partie des champignons sont destinés au marché du conditionnement. C’est dans l’industrie que les pertes sont importantes.


L'histoire du champignon


On retrouve des traces de consommation de champignons dans l’Égypte Antique, soit plus de 1500 ans av. J.-C.. Puis les Grecs et les Romains apprécièrent les champignons surtout en tant que condiment.

C’est un jardinier de Louis XIV qui commença à cultiver un champignon proche du champignon de Paris d’aujourd’hui. Pour améliorer sa production, un maraicher a décidé de le faire pousser en cave en 1814 et de profiter des nombreuses écuries autour de Paris à l’époque. Cela permettait de le cultiver toute l’année. C’est à cet instant que ce champignon a pris l’appellation Champignon de Paris.

Autrefois cultivé en cave de calcaire, le champignon pousse aujourd’hui principalement dans des maisons de cultures avec toutes les conditions adéquates à son développement.



Un fruit d'hiver

La pomme est le fruit le plus consommé par les Français depuis des millénaires. Ce qui a changé depuis les premiers temps, c’est le nombre de variétés proposé aujourd’hui, plus de mille. En outre, il y a une pomme pour chaque besoin culinaire et chaque goût.


Quelles sont donc ces multiples variétés ?


La plus consommée dans l’hexagone est la Golden. Jaune avec des reflets verts, elle peut être mangée crue ou cuisinée.

La Gala est sur la seconde place du podium des pommes les plus consommées en France. Principalement rouge, elle est juteuse tout en restant croquante.

La Granny Smith complète le palmarès des pommes sollicitées en France. D’un vert pimpant, elle est surtout acidulée.

Puis on retrouve de nombreuses variétés :

  • plutôt rustiques comme la Reinette grise du Canada, la Boskook ou l’Antares,

  • parfumées comme la Braeburn, la Pink Lady, la Jonagold, l’Elstar ou la Jazz,

  • équilibrées comme la Fuji, l’Idared ou la Delicious rouge.

La production de pommes en France est très disparate. Les zones les plus prolifiques sont les vallées du Tarn et de la Garonne et le Val de Loire. Ensuite la Provence et les Alpes produisent de nombreuses variétés. Dans la vallée du Rhône et le Pilat, le climat permet à certaines variétés de se plaire.

Le gaspillage des pommes se retrouve pendant la production avec la principale cause qu’est le calibre et l’aspect. C’est environ 10 % des pertes. Enfin, on retrouve également les pertes au sol et les soucis lors du stockage. Lors de la distribution, environ 4 % de la production ne sera pas consommée. En cumulées, ce sont quasiment 15 % de pertes. Ce qui est considérable sur une production de 221 000 tonnes de pommes.


L'histoire de la pomme


La pomme est consommée sur terre depuis le Néolithique. On retrouve également des récits mythologiques avec ces fruits mentionnés. C’est également le célèbre fruit du pêché originel pour les chrétiens.

D’abord prolifique dans le Caucase et l’ouest de la Chine, les variations climatiques ont permis à la pomme de se développer dans de multiples lieux.

Les Romains, friands de pommes, ont permis son développement et sa diversification.

Plus les années passèrent et plus le nombre de variétés augmenta en privilégiant les plus résistantes.



Une recette antigaspi avec ces variétés


Si vous avez des pommes et des champignons, quoi de meilleur que du boudin avec ces deux associés.

Pour votre boudin pour 4 personnes, vous pouvez prendre comme ingrédients :

  • 4 boudins,

  • 4 pommes golden,

  • 4 champignons de Paris

  • 60 grammes de beurre doux,

  • sel et poivre.


Préparation

  1. Pelez et évidez les pommes pour les couper en quartiers,

  2. Avec la moitié du beurre fondu dans une sauteuse, faites revenir les pommes jusqu’à ce qu’elles aient l’aspect caramélisé.

  3. Dans une autre poêle, saisissez les boudins 10 minutes de chaque côté dans le reste de beurre et ajouter enfin les champignons découpés en lamelles.

  4. Servez le tout.


Très simple en préparation, ce plat assez consommé en Normandie est aussi parfois la garniture de galettes de sarrasin.


  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc LinkedIn Icône
  • Blanc Twitter Icon

Gardons le contact

Nos Newsletters

S'inscrire

Nous suivre :