Quelques astuces pour améliorer ses marges lorsqu’on est agriculteur

Être agriculteur, c’est principalement produire des denrées alimentaires ou non sur son exploitation dans le but de les vendre.

Pour augmenter ses marges, il peut :

  • Agir sur ses coûts de production ou son prix de vente.

  • Investir pour gagner du temps sur les tâches journalières ou administratives en se concentrant sur des tâches à plus forte valeur ajoutée.

  • Proposer de nouveaux services en lien avec l’activité agricole ou non.

Pour accompagner l’agriculteur dans l’optimisation de ses marges, les sociétés digitales agricoles fleurissent. Elles fourmillent d’astuces pour améliorer son chiffre d’affaire ou faire diminuer ses frais.



S’approvisionner en intrants, pièces et équipements aux meilleurs tarifs

Une exploitation travaille avec des partenaires spécifiques et sélectionnés : coopératives, organismes stockeurs, concessionnaires, conseillers agricoles …. De nouvelles sociétés, comme www.agriconomie.com ou www.famitoo.com développent des prestations du même ordre. Les tarifs y sont souvent compétitifs, car les quantités gérées par les plateformes sont importantes. Elles deviennent alors des solutions complémentaires pour s’équiper au meilleur tarif. Elles se positionnent également en partenaires de choix, aux vues de l’obligation de séparation de la vente et du conseil, effective dans le secteur des produits phytosanitaires au 1er janvier 2021.



Gagner du temps dans le choix de ses prestataires agricoles ou grâce à l’entraide

L’entraide permet d’échanger des matériels ou des prestations entre exploitants agricoles. Mais les travaux sont de plus en plus spécialisés, les matériels de plus en plus chers et le temps est compté.


Des alternatives aux méthodes traditionnelles existent :

  • Peu importe les travaux demandés : fauche, récolte, travail du sol, stockage, entretien du paysage, biomasse,…

  • Sur le modèle de la rétribution ou de l’échange, mais en version 2.0.

On pourra citer les sociétés www.linkin.farm et www.agri-échange.org ou www.votremachine.com. Avec elles, l’agriculteur gagne en temps et rentabilise son matériel non utilisé pour augmenter ses marges.



Vendre au meilleur prix

La vente de céréales est réalisée en coopérative ou chez l’organisme stockeur. Des solutions en ligne sont aujourd’hui dédiée à la veille des cours des céréales en ligne. Grâce aux indications données, il est possible de devenir maître de la commercialisation de son stock de céréales en un clic au meilleur tarif.

Les sites comparateuragricole.com, www.boursagri.com/ ou www.perfarmer.com sont spécialisés dans ce secteur.



Trouver de nouveaux débouchés

Les maraîchers et les producteurs de fruits ont parfois du mal à écouler leur production ou leur surproduction, ainsi que leurs produits hors calibres ou hors norme. Ils peuvent désormais passer par des plateformes en ligne de mises en relation entre producteurs et acheteurs. A la clé : de nouveaux débouchés pour écouler une production qu’ils auraient détruits, laissés au champ ou donner. La société www.foodologic.fr est spécialisée dans le secteur des fruits et légumes, tandis que fermedirecte.pro se concentre sur l’élevage.



La robotique pour améliorer la productivité

La robotique est utilisée dans de nombreux secteurs agricoles, de l’élevage à la grande culture en passant par le maraîchage, la viticulture ou l’arboriculture. Elle permet de gagner du temps sur des tâches répétitives.

En ce qui concerne le secteur des cultures et plus particulièrement des fruits et légumes, elle : - Contribue à faire baisser significativement le coût en main d’œuvre sur l’exploitation. - Facilite la gestion de l’organisation sur l’exploitation, la recherche de main d’œuvre qualifiée étant de plus en plus difficile à trouver. Elle est aussi une solution intéressante pour se passer des intrants chimiques en désherbage. Des entreprises pionnières comme www.naio-technologies.com ou www.dilepix.com évoluent ainsi sur le secteur depuis quelques années. La première conçoit des robots de désherbage et la seconde développe des outils pour réduire le recours aux produits phytosanitaires grâce à l'intelligence artificielle.



Des solutions de transport collectives pour livrer vos produits

Les coûts de transport et de logistique freinent parfois le développement des services de livraison dans les structures agricoles. De l’autre côté, la restauration, collective ou non, ou la distribution alimentaire (supermarchés, épiceries, …) sont à la recherche des meilleurs produits locaux. Des plateformes comme www.promus.fr ou coclicaux.fr ont vu le jour sur le web pour : - Mettre en relation les vendeurs et les acheteurs. - Organiser la livraison et le stockage des denrées grâce à un réseau logistique assurant aussi la chaîne du froid. La mutualisation des frais permet d’améliorer considérablement sa marge sur ces nouveaux débouchés et de gagner un temps précieux.



Gérer les indicateurs de performance sur votre exploitation

Pour savoir si une entreprise se développe correctement, il est nécessaire de suivre des indicateurs, qu’ils soient comptables, agronomiques, commerciaux ou liés à la production agricole. Pour avoir une visibilité sur tous ces indicateurs, sans devoir les calculer tous les jours ou les demander à votre centre de gestion, il est possible de se connecter à des outils en ligne. ekylibre.com, www.myeasyfarm.com, ou ww.pilotersaferme.com détiennent tous des modules intéressants sur le sujet. Il est même possible de coupler ces progiciels à d’autres outils en ligne pour y intégrer automatiquement des données parcellaires ou météorologiques.



Développer de nouveaux services

La vente directe se développe sur les exploitations agricoles, d’autres font le pari de la prestation de service (déneigement, travaux agricoles,…) ou de l’agritourisme (gîte, ferme pédagogique,…). Un certains nombres de société facilite la mise en place de nouveaux services pour améliorer ses marges. C’est la cas de www.agrivillage.fr, qui facilite vos démarches et vous offre une visibilité si vous souhaitez vous engagez dans le tourisme. Si vous souhaitez mettre à profit votre matériel de levage et de chargement, inscrivez-vous plutôt sur agrikolis.com. L’exploitation devient le point relai de la livraison et du stockage de gros matériel (terrasse, parpaing,…).